Retour à votre recherche

Animatrice de bassin versant
Animateur de bassin versant



Par versant, on désigne l’espace sur lequel toutes les eaux de pluie reçues suivent une pente pour se rassembler dans une rivière ou un lac. A l’image de ce versant, l’animateur par son ancrage local rassemble pour insuffler vie à une communauté de l’eau.

Préserver les ressources en eau
Vous êtes le moteur et le promoteur d’une bonne gestion de l’eau au niveau local. A partir de l’état des lieux, vous apportez un appui aux structures d’interventions existant sur le bassin versant et définissez des actions à mener. Vous participez à l’élaboration des documents d’urbanisme (PLU, cartes communales) ou aux décisions d’urbanisme (avis sur permis de construire, permis de lotir, certificats d’urbanisme...). Vous définissez un programme d’action pour lutter contre les inondations, les ruissellements et l’érosion des sols... A ces dimensions techniques, s’ajoutent le suivi administratif, financier et juridique de ces actions.

Impliquer les agriculteurs
A partir d’enquêtes, vous faites le bilan des actions entreprises et des actions à entreprendre. En réalisant un diagnostic initial des exploitations du sous-bassin (effluent, phytosanitaires, odeurs, pratiques ayant un impact sur l’environnement...), vous orientez les professionnels vers les solutions à la fois réalistes et innovantes, comme par exemple la remise aux normes des installations d’un éleveur laitier, l’étude de la récupération des eaux de lavage des machines à traire, l’adaptation des capacités de stockage des déjections animales suivant un calendrier d’épandage qui respecte les besoins des cultures...

Suggérer plutôt qu’imposer
Pour les éleveurs, toutes ces initiatives se superposent à un quotidien parfois difficile. Pour inciter les agriculteurs à être partie prenante aux actions menées en faveur de l’environnement, mieux vaut être pédagogue que d’imposer des solutions. Votre tache consiste à expliquer les enjeux, à vulgariser une réglementation, ou encore à démontrer l’intérêt d’une nouvelle méthode. Vous êtes le relais entre les agriculteurs et les élus.

Eclairer les décideurs pour défendre l’intérêt général
Vous pouvez momentanément vous éreinter à faire vivre un dispositif de bassin versant sans trouver de répondant dans la population du bassin ou auprès des élus qui ne voient pas l’enjeu d’une coordination politique , ni l’utilité de certaines actions. Alors, vous n’hésitez pas, au retour d’une réunion technique, à amener un élu sur le terrain pour le convaincre de la nécessité d’un projet d’entretien de berges ou de lui proposer de passer voir un cas d’érosion régressive. Ces visites sont des occasions de discussion supplémentaire à la marge de la réunion technique. Il s’agit d’éprouver le problème tout en le mettant en mots avant d’aviser de son traitement institutionnel.

Expertise, traduction, médiation, négociation, portage de projet... Tout ça pour une même personne. Renversant, non ?