Retour à votre recherche

Nez


Evaluateur - Créateur de parfum - Parfumeur

(code ROME : H1505)


Musc, vanille, ambre, cannelle, jasmin, cèdre ou santal,… Au royaume des odeurs, vous êtes le roi. Parfumeur, vous avez en tête plus d’une centaine de matières naturelles. Pas besoin d’avoir le pif de Cyrano. Et inutile d’avoir toujours le nez au-dessus des effluves. La mémoire olfactive est votre meilleure alliée. Il faut sentir au départ 40 à 50 produits par jour pour l’entraîner.

Travailler la formulation
A tous ceux qui aiment sentir, s'évader, rêver, le parfum est une vraie source d'émotions, qui peut laisser un souvenir plus intense qu'un regard. Le parfumeur apprivoise des odeurs pour écrire des parfums sur mesure. La finalité de cette écriture est d'émouvoir, de choquer, de faire voyager, de raconter, de traduire, d'enchanter.... Pour plancher sur la future formule d’un parfum, vous vous installez devant votre ordinateur pour parvenir à la formulation d’une équation dotée de pourcentages. A votre disposition, des milliers d’essences et de produits de synthèse pour composer une future fragrance. A vous les assemblages de molécules et d’essences.

S’adapter aux nouveaux modes de fabrication
Il y a des matières premières qui disparaissent, d’autres qui apparaissent. L’établissement de vos formules et le calcul des coûts sont évidemment beaucoup plus précis et rapides avec l’ordinateur qu’avec le crayon et le papier. Désormais, pour créer des parfums, vous n’avez plus le même temps qu’autrefois. Vous n’avez plus trois ans devant nous, mais trois mois ou même trois semaines, car ceux qui vous les commandent désirent les lancer à certaines époques de l’année. Il est nécessaire de posséder une énorme banque de données, de disposer de parfums qui ont été créés à l’avance afin d’avoir une base de départ, car, parfois, il faut pouvoir répondre ou réagir très rapidement…

Ecrire sa partition
L’écriture du parfum ressemble un peu à une partition de musicien. Vous écrivez d’abord sans jouer. Puis, devant votre orgue à parfum, vous attrapez quelques petites fioles soigneusement étiquetées pour réaliser votre formule : nombre d’éléments, quantités, ordre de manipulation…. Les manipulations chimiques sont délicates. Quelques gouttes ici ou là modifient la teneur odorante du mélange et cela peut tourner au vinaigre !

Posséder de solides connaissances
Avant de vous lancer dans la réalisation d’une création parfumée, vous possédez bien entendu de solides techniques et quelques secrets. Vous savez, par exemple, reproduire fidèlement le parfum d’une fleur dont on ne peut extraire une essence naturelle, comme le lilas. De même que les peintres créent leurs mélanges personnels de couleurs avant de réaliser un tableau, les parfumeurs ont comme base créative des accords. Des alliances harmonieuses de différentes matières premières qui permettent de créer des accords fougères ou ambrés qui sont des classiques de la parfumerie. Vous retravaillez séparément les notes de tête, de cœur et de fond du parfum. Afin d’assurer à celui-ci l’harmonie, la fraîcheur, la rémanence, la volupté escomptée. Puis, le moment tant attendu. Vous vous gantez de mouillettes de papier. Et le nez collé sur l’une d’elle, vous jugez votre formule. Vous décidez de la retouchez ou d’enlever un peu de matière.

Aujourd’hui, les parfums sont gourmands, hier la vogue était aux parfums marins. A l’affût des évolutions et des dernières tendances du marché, vous humez l’air du temps !