Retour à votre recherche

Technicienne d'essais
Technicien d'essais


(code ROME : H1210)


On ne lance pas la fabrication d’un produit en série sans qu’il soit passé par l’épreuve des essais. Nouveau moteur ou appareil de levage, tout prototype y est soumis. Sur banc d’essai, sur piste ou en laboratoire, vous, le technicien d’essai, vous occupez un poste clé entre le bureau d’étude et la fabrication en série.

Tester et contrôler
A partir d’un plan d’essai ou d’un cahier des charges, élaboré par l’ingénieur, vous testez les prototypes. Vous êtes le bras droit de l’ingénieur essai. Vous vérifiez le bon fonctionnement et la conformité des nouveaux produits ou pièces qui sont en train d’être mis au point. Vous commencez par définir un programme de tests et d’essais pour détecter d’éventuelles anomalies ou défaillances. Tout est passé au crible, et les opération de contrôle sont minutieuses. Vous soumettez le prototype à des vibrations, des essais thermiques, statiques, de résistance, et même à des essais de fonctionnement pour en évaluer les performances. Ainsi, si vous devez tester une nouvelle boite de vitesse, vous serez amené à faire des tests sur banc d’essai pour analyser l’usure des pièces mais aussi grandeur nature sur piste! De même, vous pouvez soumettre une carrosserie à un crash test pour déterminer sa résistance aux chocs. Vous devez surveiller le banc pendant les essais de température, de pression… C’est à vous de prendre les précautions et de faire face si des incidents interviennent pendant les essais.

Observer et mesurer
Vous êtes chargé d’exploiter les résultats des opérations de tests. Vous êtes un spécialiste des mesures et de la mise au point. Vos relevés de paramètres et l’enregistrement de vos mesures vous permettent d’obtenir une première évaluation. Vous devez détecter la moindre anomalie. Par exemple, l’observation des niveaux d’accélération enregistrés par les capteurs que vous avez installés, vous permettra de les comparer aux résultats attendus.

Analyser et corriger
Si les premiers essais ne sont pas satisfaisants, il faut apporter certaines corrections.Vous recherchez les causes de pannes. Vous pouvez aussi proposer des améliorations ou des modifications. Vous cherchez à comprendre pourquoi les résultats ne correspondent pas à ce que vous attendez. Ensuite, il vous faut recommencer les tests.Enfin vous rédigez un compte rendu d’essai pour le communiquer aux différents fournisseurs externes et internes. Vous consignez les observations dans un rapport de test ou de contrôle, afin de constituer le dossier technique.Votre domaine d’intervention peut s’étendre à la rédaction de notices de fonctionnement, à la formation des utilisateurs et dans certains cas à l’installation du nouveau matériel sur site.

Aucune place aux approximations et à l’improvisation, un prototype qui est passé par vos main, deviendra un produit de série !