Retour à votre recherche

Technicienne en analyses biomédicales
Technicien en analyses biomédicales


(code ROME : J1302)


Un test de grossesse sanguin... un dépistage du SIDA... Un prélèvement cutané.... Un patient a pris rendez-vous dans un laboratoire d'analyses médicales, c'est vous le technicien d'analyses médicales qui allez réaliser techniquement l’analyse.

Réaliser les prélèvements
C’est grâce à vous qu’un patient connaît son taux d’albumine dans ses urines ou qu’un médecin identifie la présence d’un virus dans le sang. Vous n’intervenez d’ailleurs que sur prescription médicale. Vous procédez à des examens du sang, des urines ou des ­tissus pour des recherches de virus, de bactéries, de mycoses (champignons), de glucose ou de cholestérol. Vous déterminez la composition de la ­formule sanguine : globules, plaquettes, groupes sanguins... Pour effectuer ces analyses, vous préparez les produits, effectuez les prélèvements, et utilisez des machines électroniques de plus en plus perfectionnées, puis vous rédigez les conclusions chiffrées.

Exécuter des analyses
Vous prélevez à l'aide de techniques diverses plus ou moins complexes les échantillons nécessaires aux analyses. Il vous faut préparer les outils et les substances d’analyse. Vous vous engagez à appliquer des protocoles très stricts. Vous validez la conformité des prélèvements. Une fois les prélèvements et les analyses effectuées, vous transmettez les résultats obtenus au responsable de laboratoire. Vous participez donc techniquement à l'établissement du diagnostic, au contrôle du traitement ou à la prévention des maladies. Mais, c’est lemédecin ou le pharmacien biologiste, chef de labo, qui valide les résultats et les interprète. C’est ce dernier, d'ailleurs qui engage sa responsabilité lors de la restitution des résultats.

Suivre une démarche qualité
Vos résultats sont essentiels car ils permettent de dépister une maladie, confirmer ou infirmer un diagnostic, ajuster le traitement médical d’une pathologie. Un travail délicat qui exige de manipuler des produits dangereux et qui vous met en contact permanent avec des microbes. Pour protéger votre patient et vous protéger vous-même, vous suivez une démarche de qualité. Cela exige une grande méticulosité. Vous utilisez des seringues neuves et stériles, le port de gants, de masques, afin d'éviter toute possibilité de contamination. Vous pouvez exécuter ses analyses soit manuellement, soit à l’aide d’appareils automatiques. Dans ce cas, vous devez entretenir et vérifier le bon fonctionnement de votre matériel. Aujourd’hui, les équipements des laboratoires sont de plus en plus automatisés et informatisés.

Maîtriser des logiciels et appareils techniques
Vous manipulez l'outil informatique pour enregistrer les résultats destinés aux spécialistes. Vous rédigez les formulaires nécessaires à la traçabilité de la mise en oeuvre, enregistrez les données sur poste informatique, puis gérez les procédures d'élimination des déchets. La nature de votre activité varie d’un laboratoire à l’autre. Dans un laboratoire privé, vous devez être polyvalent. À l’hôpital, vous assurez le suivi thérapeutique des patients, mais vous pouvez aussi être associé à la recherche, ou être spécialisé : l’hématologie, la biochimie, la bactériologie, la parasitologie, la virologie...

Vous réalisez des activités similaires à celles pratiquées par la police scientifique lors d'autopsie mais cette fois les prélèvements sont faits sur des humains bien vivants ! Vous devez donc avoir le sens du contact, au sens propre comme au figuré !