Retour à votre recherche

Statisticienne industrielle
Statisticien industriel


(code ROME : M1403)


Etudier la sûreté de fonctionnement d’une centrale nucléaire, prévoir la durée de vie d’un climatiseur, contrôler la qualité de la peinture appliquée sur les voitures neuves, tout se calcule et se prévoit. La science statistique permet d’apporter des réponses objectives aux questions que se posent les industriels. Vous statisticien industriel, vous effectuez des études de sûreté sur les chaînes de production.

Collecter l’information
La sûreté du fonctionnement est devenue une exigence industrielle. La prévision des événements indésirables dans un processus de production est un domaine important de la statistique, celui de la fiabilité. Vous êtes un spécialiste des études de fiabilité dans le processus de production. Vous cherchez à comprendre comment marche l’unité de production, mais aussi, comment elle tombe en panne. Pour cela, vous maîtrisez les différents outils de la sûreté de fonctionnement et de la gestion des risques. Vous transformez sous forme de modèles mathématiques et vous calculez les probabilités de  risques de panne. Pour cela, vous collectez de l’information qui sert de base à votre travail. Vous constituez tout un systèmes de données numériques que vous avez collecté à partir des retours d’expériences comme par exemple des taux de défaillance, des taux de répartition… Toutes ces données alimentent vos modèles probabilistes. Très souvent, les études de sûreté sont rares, éparses ou incomplètes. Il vous est alors indispensable d’utiliser des méthodes adaptées au problème de traitement des données manquantes.

Analyser les données
Une fois les informations collectées, récupérées, vous devez les traiter puis les analyser. Vous effectuez le traitement des données que vous avez recueillies à l’aide de logiciels informatiques très performants. A vous ensuite d’analyser les courbes et graphiques ainsi obtenus puis d’effectuer un travail de synthèse. C’est ainsi que vous allez déterminer la durée de vie probabilisée d’un matériau en fonction des lois des matériaux et des lois dites de fatigue. Si les roulements, dans un système mécanique sont sollicités, la question qui se pose à vous est qu’elle est la durée de vie de ce roulemen. Si vous faites le calcul classique et adapté, vous obtenez une probabilité de tenue de 90%. Toutefois, si vous travaillez pour un constructeur automobile, ce résultat ne pourra pas être satisfaisant, quelle marque accepterait qu’un roulement de roue de voiture sur dix soit défectueux avant la durée objective. Vos travaux permettent donc aux ingénieurs de plancher sur des roulements plus fiables. A titre d’exemple, vous avez calculé que les roulements employés pour les pompes de la fusée Ariane on un niveau de confiance de 99.989% !

Maitriser les risques

Grâce à vos travaux sur la fiabilité et la fatigue des matériaux, il devient possible de concevoir des pièces ou des structures mécaniques en maîtrisant le risque de rupture. Vous permettez ainsi aux bureaux d’étude de repousser des limites et d’envisager, en toute connaissance de cause, des allègements et réductions de coût de fabrication prenant ainsi un avantage concurrentiel appréciable.

Evaluer le futur probable sur les acquis du passé, telle est la quête du statisticien fiabiliste.