Retour à votre recherche

Technicienne contrôle qualité en agroalimentaire
Technicien contrôle qualité en agroalimentaire


(code ROME : H1503)


Laiterie, chocolaterie, transformation des viandes, conserverie de légumes…. Tous les produits élaborés par les industries agroalimentaires, qui garnissent nos assiettes, doivent être irréprochables d’un point de vue bactériologique. Votre rôle : faire la chasse aux microbes qui pourraient altérer les produits alimentaires, et contrôler la qualité des produits.

Identifier les matières premières
Vous suivez et vous inspectez rigoureusement chaque matière première qui rentre dans l’entreprise. Vous effectuez différents points de contrôle comme par exemple la température des produits qui arrivent. Vous faites des contrôles d’aspect du produit, un contrôle visuel puis un contrôle d’odeur. Par exemple dans une entreprise de salaison, vous prélevez un échantillon de viande au contact de l’os (c’est là qu’elle s’altère le plus rapidement) puis tout simplement, vous le sentez. Une viande gâtée développe une odeur très particulière. Dès la réception des matières premières, vous effectuez des prélèvements ce qui vous permet d’établir un suivi des fournisseurs.

Contrôler la qualité
Tout au long de la fabrication du produit, vous réalisez différents tests. Vous contrôlez la qualité organoleptique des produits, c’est à dire ce qui peut être apprécié par les sens humains. Vous passez à la loupe, le goût, la couleur, le poids du produit. Vous contrôlez aussi le calibre des produits, la texture. Ainsi, par exemple pour une crème dessert, vous analysez le taux de matières grasses et la viscosité. Vous pouvez soumettre le produit à des tests de vieillissement pour observer leur comportement dans la durée.

Contrôler la sécurité au cours de la transformation
Mais votre rôle est avant tout de veiller à la sécurité sanitaire des produits. Vous effectuez des prélèvements d’échantillons, que vous faites incuber pour favoriser la multiplication de micro-organismes et détectez ainsi la présence éventuelle d’hôtes indésirables ! Vos analyses bactériologiques vous permettent de garantir l’absence de micro-organismes nuisibles.
Dans le cas des produits laitiers, vous devez maîtriser les particularités bactériologiques de ces produits car il faut être capable de distinguer les bactéries utiles à la fermentation et celles qui sont dangereuses. Si le produit fini n’est pas conforme aux normes de qualité ou aux exigences du client vous alertez la production.

Animer la qualité
Au sein de l’entreprise, vous êtes un véritable animateur de la qualité. Vous exercez votre activité en lien étroit avec l’ensemble des salariés de votre entreprise et vous les sensibilisez à l’assurance qualité. C’est vous qui faites vivre les procédures et animez des réunions qualité. Ces groupes de travail vous permettent de résoudre les problèmes. Vous vérifiez notamment les bonnes pratiques d’hygiène des opérateurs, comme le lavage rigoureux des mains. Vous vérifiez aussi la tenue des employés : le port de la charlotte, le port du masque. Au-delà des contrôles sur les personnes, vous vérifiez aussi les bonnes pratiques de fabrication et de nettoyage des outils de production, par exemple, pour éviter tout risque de contamination, on ne doit pas poser un seau ou une caisse au sol. Vous vérifiez aussi l’étiquetage à chaque étape du processus de fabrication, pour répondre aux normes de traçabilité.

A mi-chemin entre Pasteur et Sherlock Holmes, votre métier s’apparente parfois à une enquête policière : mener des investigations, traquer des éléments suspects, trier entre les « bons » et les « méchants » micro-organismes.