Retour à votre recherche

Technicienne en traitement des eaux
Technicien en traitement des eaux


(code ROME : K2306)


Déchets industriels, rejets urbains, pollutions agricoles et maritimes, nuages chargés d'acides, l'eau souffre de mille maux. L'eau est l'un des produits alimentaires les plus contrôlés en France. Le technicien en traitement des eaux potables veille au bon fonctionnement des systèmes de production d'eau potable et au respect des normes qualité.

Contrôler et diagnostiquer
Pas question pour vous d’être en panne de performance ! Vous veillez au bon fonctionnement des systèmes de production d’eau potable. Vous êtes chargé de vérifier le fonctionnement de l’usine, réglages, opérations courantes telles que le lavage des filtres ou la préparation des produits de traitements. Vous contrôlez la qualité de l’eau en effectuant des analyses aux différents stades du traitement. Vous déterminez le taux de traitement et effectuez les réglages correspondants en adaptant le dosage des différents produits (chlore, charbon actif, chaux...).
Vous étalonnez et vous entretenez les appareils de contrôle. Vous exploitez les données sur le système de supervision des usines. Vous procédez au diagnostic des signes de dysfonctionnement afin de prévenir les pannes.

Surveiller et maintenir
Une bonne partie de votre travail consiste aussi à prévenir tout risque de panne puisque votre installation doit fonctionner en permanence. Cela implique une grande disponibilité et des contraintes horaires importantes. Autant dire que, seul ou à la tête d'une petite équipe de 5 à 8 personnes, vous ne chômez pas et endossez de sacrées responsabilités ! Chaque jour, vous faites appel à vos connaissances en hydraulique, en système électrique, en process pour intervenir en réparant une pompe, une vanne, ou en réglant un aérateur. Vos compétences en biochimie sont également sollicitées. En effet, l'eau livrée à la sortie de la station, qu'elle soit potable ou épurée, doit répondre à des normes européennes de qualité très précises que vous devez vérifier en pratiquant des prélèvements et des analyses.

Manipuler et estimer
En cas de mauvaise manipulation ou de mauvaise estimation des quantités de réactifs à ajouter, l'eau en sortie de dispositif peut polluer le milieu (station d'épuration) ou être impropre à la consommation(pour l'eau potable). De même, une vidange accidentelle de réactif peut provoquer la pollution du milieu environnement. Ces erreurs mettent en cause la responsabilité de l'agent, de sa collectivité et du maire (le maire est responsable de la qualité de l'eau potable distribuée sur sa commune).

Utiliser l’informatique
Pour gérer tout cela, vous disposez d'un outil très particulier, un logiciel dernière génération, développé tout spécialement votre réseau. Les forages, les pompes, les vannes, les appareils de mesure, tout cela est désormais représenté virtuellement sur les écrans et relié par radio à cet outil informatique capable de matérialiser graphiquement chaque outil concerné. Vous pouvez ainsi suivre en permanence les nombreux critères qui permettent de s'assurer du bon déroulement des opérations. Courbes, schémas et chiffres défilent en continu sur le tableau de contrôle. En cas de variation anormale d'un des nombreux critères de sécurité, les alarmes se déclenchent. Vous pouvez être averti en permanence, l'ordinateur va automatiquement vous prévenir sur votre téléphone portable, ou chez vous, à n'importe quelle heure. Et vous pouvez, à distance à tout moment mettre en route l'opération adéquate. Cette disponibilité fait évidemment partie de votre métier, mais heureusement cela n'arrive que très rarement. Pas plus de deux ou trois fois par an.

Sensibles à cette ressource naturelle que constitue une nappe phréatique, les techniciens comme vous ont aussi une dernière mission : faire prendre conscience au public de sa fragilité. Mais pour cela, le bon logiciel n'a pas encore été inventé.