Retour à votre recherche

Microbiologiste


(code ROME : K2402)


Bactéries, levures, moisissures, virus, microbes… à priori ce ne sont que des importuns ! Mais, ils peuvent servir à préserver l’environnement ou à combattre une maladie. Microbiologiste, votre métier consiste à étudier les micro-organismes des différents règnes animal ou végétal afin de mettre les fruits de vos recherches au service de l’humanité.

Etudier des micro-organismes
L’observation et la recherche sont au cœur de votre métier. Analyser et comprendre le fonctionnement d’organismes vivants microscopiques ainsi que leurs relations entre eux et avec leur environnement constituent la base de votre métier. Vous pouvez vous spécialiser dans diverses branches. Ainsi, la bactériologie consiste à identifier les micro-organismes causant des maladies, tel que l’a réalisé Louis Pasteur. Vous travaillez sur les micro-organismes identifiés afin d’en réduire les effets néfastes ou de les éliminer. A ce titre, vous participez au développement de vaccins et d’antibiotique. Spécialisé en biotechnologie, vous utilisez les micro-organismes pour traiter la pollution atmosphérique, par exemple en trouvant des bactéries utiles au nettoyage de sites contaminés aux hydrocarbures. Vous pouvez identifier des ennemis naturels de certains parasites pour développer des traitements afin d’éviter l’emploi de pesticides.

Emettre et vérifier des hypothèses par des expérimentations
Dans le but d’explorer un sujet d’études et ses limites, vous analysez et expérimentez des hypothèses de travail. Pour cela, vous trouvez les méthodes d’expérimentation comme l’isolement. Vous concevez, sélectionnez et adaptez le matériel à vos travaux de recherche. Les industries agroalimentaires ont, par exemple, besoin de méthodes microbiologiques pour contrôler la qualité sanitaire des denrées produites et maîtriser efficacement leurs procédés de fabrication. Vous faites aussi des recherches et des analyses documentaires sur les sujets d’études à traiter. Il est également de votre rôle de poursuivre vos investigations dans l’application de vos hypothèses. Ainsi, vous pouvez effectuez des travaux prospectifs sur des phénomènes naturels.

Interpréter les résultats des expériences
A partir de vos observations et de vos recherches, vous élaborez des théories que vous validerez ou pas, par le biais des expériences et des analyses que vous réaliserez.Vous établissez des relations de causes à effets suite à vos prospections, qui vous permettrons d’établir des applications utiles à notre vie quotidienne et au service de l’humanité. Vous rendez compte de vos activités et de vos découvertes auprès de la communauté scientifique. Vous rédigez des publications (mémoires, articles scientifiques…), vous participez à des conférences, des réunions ou à des séminaires et enfin, déposez des brevets.

Alors, avec ou sans noyau ? Il ne s’agît évidement pas des olives de l’apéro mais des êtres vivants et de leur classification. Grâce à vos recherches, cellules procaryotes ou eucaryotes n’ont plus de secret pour vous !