Retour à votre recherche

Ingénieure mathématicienne
Ingénieur mathématicien



Vous aimez vous attaquer à des problèmes concrets qui font appel à des mathématiques et trouver des solutions. L'apprentissage permanent de nouvelles techniques ne vous fait pas peur. Vous aimez côtoyer des domaines aussi variés que la chimie, la mécanique, la biologie, les télécommunications, l'économie, la synthèse d'images, les problèmes de décision.

Bien poser le problème
C'est sans doute l'étape la plus importante du travail de l'ingénieur mathématicien. Vous devez être à l'écoute de la personne qui fait appel à vous pour dégager une problématique et des questions précises. Dans l'entreprise, on fait appel à vous pour réaliser une modélisation mathématique d'un problème concret. Il vous faut améliorer un processus de production, déterminer la fiabilité d'une machine, ou prédire par le calcul le comportement d'un système physique. Les solutions que vous proposez sont toujours applicables dans la réalité, et votre contribution apporte des modifications précieuses dans le fonctionnement de l'entreprise, pour pouvoir être en pointe dans son activité.

Faire une modélisation mathématique
Une fois le problème posé, il vous faut le traduire en termes mathématiques. Bien sûr, la réalité est toujours trop complexe. Toute la difficulté ici, c'est de trouver un modèle qui la simplifie sans trop s'en éloigner, et qui permet par exemple de faire la simulation ou la prédiction la plus juste possible.

Utiliser les outils mathématiques et informatiques pour la résolution
Un modèle mathématique étant choisi, il est temps d'utiliser des outils mathématiques et informatiques pour calculer des solutions, prédire des comportements de système, simuler des expériences impossibles à réaliser ou trop coûteuses. C'est cette étape qui fait le plus appel à vos connaissances. Vous utilisez des théorèmes, des logiciels de calcul, tout en sachant raisonner.

Connaître le domaine de validité des résultats obtenus
Ca y est, le résultat est là, le calcul est terminé. Mais non, vous devez maintenant savoir si le résultat obtenu a un rapport avec la réalité de départ, et dans quelle mesure les simplifications du modèle n'altèrent pas la validité du résultat. Vous vous penchez à nouveau sur tout le travail qui a précédé et à chaque fois essayez de calculer les marges d'erreurs. Ceci nécessite l'utilisation de la statistique et des probabilités.

S'assurer de la bonne mise en oeuvre de la solution proposée
Tout au long de votre travail, vous êtes en contact avec votre interlocuteur, afin d'adapter votre démarche à une foule de contraintes de la réalité, auxquelles vous n'avez pas pensé au départ, ou qui viennent s'ajouter. C'est là que vos talents de communication vous sont d'une aide précieuse.

Le monde change, la science avance, les techniques évoluent, la concurrence est rude. Pour être toujours à la pointe, il vous faut vous tenir informé des avancées des mathématiques dans votre domaine et de toutes les sciences que vous êtes amené à côtoyer. Mais cela ne fait qu'ajouter de l'intérêt pour ce métier.