Retour à votre recherche

Ingénieure de procédés
Ingénieur de procédés


(code ROME : H1402)


Le processus de fabrication doit respecter les objectifs quantitatifs, les coûts et les délais de livraison. Le niveau de performance demandé à la production est élevé afin d’assurer la tenue des engagements avec les clients. Il est soumis à des règles strictes de qualité comme de sécurité et au respect de « l’Engagement de Progrès ».

Concevoir ou améliorer des procédés de production
Votre objectif est de rendre les unités de production plus performantes. Vous œuvrez pour augmenter la capacité de production, réduire les consommations de matières premières et d'énergie, augmenter les rendements des réactions, la qualité, la sécurité et réduire les effluents. Pour ce faire, vous améliorez les processus de fabrication, les modes opératoires et les équipements et l'informatique de gestion des installations. Vous concevez donc des procédés de production qui font appel à la transformation physico-chimique de la matière. Le "génie des procédés" concerne toutes les opérations où l'on doit transformer des produits à partir de différents composés chimiques, distiller (extraire des substances de matières premières par la chaleur), séparer, mélanger, broyer ou sécher.

Définir un plan d’action
A la différence de l'ingénieur méthodes, vous définissez la conception globale d'une installation industrielle dont le fonctionnement peut révéler de grands écarts ou des aléas par rapport au stade expérimental. A partir des indications du service recherche, vous définissez comment on peut produire une substance en grande quantité, au moindre coût, en respectant la sécurité et l'environnement. Pour cela, vous vous informez des caractéristiques du produit à fabriquer, des processus de fabrication à améliorer. Votre travail consiste ensuite à réaliser des calculs, des simulations, des essais en laboratoire. Vous devez scinder le processus en différentes phases. Le recours à l'informatique est alors incontournable. Des logiciels vous permettent selon les cas d'évaluer les quantités d'énergie, de matière première nécessaires ou induites par une production (eau, vapeur, air comprimé, produits chimiques...), les phénomènes induits (vibrations, bruit...), l'homogénéité d'un produit (régularité d'un mélange, de la taille des composants...), les quantités de déchets éventuellement produits.

Construire et mettre en route l’unité
Quelquefois, avant de mettre en vraie grandeur vos idées, vous les essayez sur des installations à taille réduite, appelées aussi unités pilote. Cette phase de mise au point vous passionne car elle permet de bien voir le résultat de vos travaux et recommandations. Quand l'unité est conçue et construite, il faut la mettre en route. Vous vérifiez alors que tout fonctionne bien et que l'unité atteint bien les performances attendues. Parfois, le premier démarrage se fait avec de l'eau ou une matière non dangereuse et peu onéreuse. Vous faites ensuite un deuxième essai avec le produit. Si vous détectez une anomalie, vous apportez les modifications qui s'imposent. Bien sûr, étant le créateur de l'outil de production, c'est vous qui formez le personnel à son utilisation.

Comme dans l'ensemble de la recherche, de nombreuses études sont rédigées en anglais. De plus, les industries françaises possèdent des installations à l'étranger sur lesquels vous pouvez être amené à travailler.