Retour à votre recherche

Administratrice de mission humanitaire
Administrateur de mission humanitaire


(code ROME : M1205)


Maltraitance, pauvreté, famine, épidémies, migrations, conflits... l'urgence humanitaire est spécifique au pays dans lequel elle se fait sentir. En tant qu'administrateur, vous tenez les cordons de la bourse d'une mission.

Tenir la trésorerie
Vous travaillez pour une organisation non gouvernementale (ONG) dans un pays où elle assure un programme d'aide ou de développement. Vous êtes le bras droit financier du chef de mission humanitaire. Vous préparez les budgets et les plans de trésorerie. Quand une organisation affecte des fonds à la réhabilitation d'une zone, votre chef de mission définit l'objectif. Vous, vous répartissez ces fonds sur les différents sites. Vous déterminez comment et à quel rythme l'argent sera dépensé. La situation est instable ? Vous n'hésitez pas à réajuster les priorités.

Enregistrer les mouvements de fonds
Recruter et gérer le personnel local, passer les contrats de location d'entrepôts ou de camions, suivre les achats de matériels, payer les factures, et les salaires, s'occuper des formalités administratives concernant les expatriés... autant d'activités que vous réglez au quotidien. Autant dire que votre emploi du temps est bien rempli ! Et ce n'est pas fini. Vous enregistrez les mouvements de fonds sur le « balzac » qui sert de document comptable. Régulièrement, vous rédigez des rapports financiers pour le siège devotre ONG, et les financeurs.

S'adapter au terrain
Chaque mission est spécifique au pays. Parfois, il faut pallier l'absence de banque ou celle de bailleurs institutionnels internationaux. D'autres fois, il vous faut gérer une surabondance de fonds financiers. Vous mettez aussi en place la politique salariale de la mission : grille de fonctions, de salaires, panier de la ménagère, politique médicale... Le recrutement et la gestion du personnel local ne peuvent être calqués sur des modèles occidentaux.

Sur le terrain ou au QG
Pendant votre mission, vous vous déplacez régulièrement sur le terrain. Vous allez, par exemple dans les centres nutritionnels et de soins pour avoir une vision plus concrète des besoins. Vous pouvez ainsi mieux évaluer l'adéquation entre les moyens financiers et l'activité des personnels. Votre goût pour le travail en groupe multiculturel dans des contextes différents, parfois hostiles est, selon vous, très important. Cependant, vous vous trouvez souvent au quartier général (QG) à gérer les comptes devant votre ordinateur. Votre profil tendant aussi vers l'informatique, vous vous lancez dans la gestion de quelques programmes de partage des connaissances et de formations aux nouvelles technologies. Certains pays sont véritablement en friche technologique. Il n'y avait que 12 500 abonnés à Internet en 2005 au Cambodge !

Pour vous, l'humanitaire rime avec solidaire et la gestion d'une mission ne peut se dissocier de la vision économique, culturelle et sociale d'un pays.